Les Colombages

31 mars 2021, par Gabriel

Parlons un peu des maisons alsaciennes, maisons à pans de bois aussi appelées maisons à colombages. Ce “colombage” nous permet d’ajouter ce monument aux cinq “C” de l’Alsace (cathédrale, choucroute, cigogne, coiffe et colombage).

Le "gratte-ciel" de Riquewihr

C’est quoi des colombages ?

D’abord, pourquoi toutes ces appellations ? Commençons par “à pans de bois”, c’est simplement la dénomination technique, ces constructions sont faites à partir de pans de bois, rien de plus évident en somme.
Ensuite, maison à “colombage”, ce terme utilisé couramment pour désigner un ensemble de pans de bois justement vient du mot colombe (nom féminin qui ne désigne pas l’oiseau symbole de paix) attesté en 1334 au sens de “jambage de porte”, “poutre dans un mur” et poutre dans “solive de charpente”, lequel est un doublet du terme “colonne” attesté sous la forme “columbe” en 1080 – le ‘b’ épenthétique (j’ai appris un mot aujourd’hui 🙂 ) est lié à la difficulté de prononciation du groupe ‘mn’ du latin classique “columna”, “colonne”.

Cela dit je préférais la version plus romantique ou drôle (au choix) venant de l’allemand et disant que sur ces fameuse poutres se posaient des colombes. Mais vu qu’en allemand “pigeon” et “colombe” sont le même mot (“Taube”), au passage à la langue française on a préféré le cousine blanche du pigeon, correspondant mieux au romantisme à la française… Mais c’est vrai qu’aujourd’hui vous risquez plus de trouver des pigeons que des colombes sur nos maisons.
Après vous choisissez la version que vous préférez, mais sachez qu’une de ces deux versions manque de véracité 😉

Représentation de Colmar par Hansi

Et pour finir, l’appellation “maison alsacienne” vient simplement du fait que ce sont (bien sûr) les alsaciens qui ont inventé cette architecture… Ça ce sont les effets de la fierté importée depuis la France de l’Intérieur à mon humble avis d’Alsacien (oui cette phrase est parfaitement contradictoire, et alors?)

 

Ça vient d’où ?

Bon, mais alors, orgueil mis de côté, d’où ça vient cette architecture ?

La reconstitution de Holtzheim

Leur origine remonte en réalité à la nuit des temps, sans doute aux époques protohistoriques où l’on construisait des huttes à structure de poteaux de bois dont on retrouve quelques traces en Alsace, comme par exemple à Holtzheim où vous trouverez une reconstitution d’une maison de type “néolithique rubané”. Cela dit, vous ne trouverez malheureusement plus d’exemples de maison à colombages datant d’avant le XVe siècle. Les guerres, les incendies, les destructions, et aussi le temps, ont malheureusement fait leur œuvre et il ne reste plus d’exemplaires de ce que fut la maison alsacienne avant ça. Et même si vous ne trouverez pas d’exemples très anciens, vous pourrez voir cette architecture un petit peu partout en Europe, ce n’est pas une spécificité de chez nous…

L’arc-en-ciel alsacien !

Cela dit, notre belle région alsacienne jouit quand-même de l’une des plus fortes concentrations de ce type d’architecture, même si vous pouvez en trouver un petit peu partout en Europe. Et c’est d’ailleurs chez nous que vous pouvez voir les couleurs les plus extravagantes ! Mais ces couleurs n’ont pas toujours été dues aux goûts des propriétaires, bien au contraire !
D’abord, sachez que le blanc était la norme, probablement par facilité – plutôt que de chercher les bons pigments. Mais les couleurs correspondent aussi à un code assez précis :

  • bleu pour les métiers du bois (charpentiers, menuisiers…)
  • rouge pour les métiers du fer (forgerons, ferronnier…)
  • jaune pour les métiers du pain (boulangers, pâtissiers…)
  • vert pour les métiers du cuir et du tissus (tanneurs, selliers, tisserands…)
  • beige pour les métiers de la pierre (maçons, tailleurs de pierre, couvreurs, plâtriers…)
Des maisons colorées à Riquewihr

Et certains diront aussi que les couleurs bleu et rouge concernaient respectivement les catholiques et les protestants.

Toujours est-il que si aujourd’hui on trouve plus de couleurs en Alsace que dans les autres régions, c’est simplement parce que le choix disponible est plus large. Donc si vous voulez repeindre votre maison en rose fuchsia, n’hésitez pas ! Même si je ne sais pas si cette couleur correspond à autre chose que votre goût personnel 😉

Il y a tant de choses à dire sur ces bâtisses, mais c’est bien trop pour un petit article de blog… Donc il faudra venir à nos visites !
Et vu que c’est l’été et que vous êtes peut-être en vacances, vous pouvez aussi prendre une journée pour (re)découvrir l’Ecomusée d’Alsace à Ungersheim, vous y verrez comment on déplace ces jolies maisons…

De belles maisons à Riquewihr