Sélectionner une page

Histoire

Du Schwörbrief et du système politique de Strasbourg

22 décembre 2018, par Leo 

Après de nombreuses heures dans les bouquins, vos guides préférés de l’équipe de Happy Strasbourg aiment commenter entre eux différents détails de l’histoire de Strasbourg. Le thème de prédilection étant, bien sûr, tout ce qui rend Strasbourg unique.

Et quel meilleur exemple que la constitution de notre ville bien-aimée ? Car oui! Pendant longtemps Strasbourg avait sa propre constitution, on votait avant même de devenir français avec Louis XIV.
Et je me suis dit qu’il était temps de faire un (très!) résumé du système politique qui a géré la future capitale européenne pendant plus de 450 ans.

Le schwörbrief

Contexte

Tout d’abord rappelons-en les débuts. Après une époque trouble et la rupture d’avec le pouvoir gérant précédent (voir article “Strasbourg, l’origine d’une ville libre), Strasbourg veut se doter d’un appareil politique et administratif indépendant. Ce qui est d’ailleurs uniquement possible grâce à son statut de ville libre de l’empire (all. Freie Reichsstadt). Assujettie au pouvoir impérial mais pas à l’empereur, son seul réel devoir envers celui-ci est l’envoi de troupes pour la guerre.

Donc en 1334, la bourgeoisie et l’artisanat organisé en guildes se rejoignent pour exploiter une nouvelle dispute de nobles. Durant une soirée les Müllenheim et les Zorn, deux familles nobles prépondérantes, ont un désaccord aviné (bilan : 21 morts en 2 jours, quand même). Et BAM!
On revoit le système, et on écrit le premier Schwörbrief.

Le Schwörbrief

Tout d’abord, qu’est-ce que c’est : le Schwörbrief est la constitution de Strasbourg, littéralement la lettre du serment.

Car une des premières idées fut de créer un jour où l’on prête le serment de respecter la (toute fraîche) constitution : le jour du serment (all. Schwörtag), traditionnellement le mardi suivant le 1er jeudi de janvier. On lisait la constitution, le Schwörbrief, au complet (pas encore trop longue, on n’y passait pas la journée). Et d’ailleurs c’est ce jour-là qu’on pratiquait la tradition du Büchmesser (pour en savoir plus, venez à nos Free Tours !). Et dans cette constitution on rappelait l’organisation politique de la ville :

Organigramme

Voici une version de l’organigramme, qui a beaucoup varié. Cette version reflète l’organisation qui a duré le plus longtemps, se fixant au fur et à mesure durant le XVe, presque définitive en 1482 et voyant sa fin en 1789 avec la Révolution.

Fonctionnement administration et conseil