Sélectionner une page

Adresses

Des noms de quartiers, au sud – 4/4

30 mai 2019, par Leo

Lorsqu’il est temps d’explorer plus avant Strasbourg, on se décide à laisser derrière soi le pont Vauban et la dernière vue sur les tours des Ponts Couverts pour remonter l’Ill. Au sud et à l’ouest on passera entre l’Elsau et la Montagne Verte, pour quitter les berges de la rivière et remonter vers le nord. Passant Koenigshoffen on ira saluer les mailles de Hautepierre avant de rejoindre Cronenbourg.

Carte postale Elsau

L’Elsau

L’Elsau est un des nouveaux quartiers de Strasbourg. Le vieil Elsau regroupe quelques maisons à peine, tandis que la majeure partie du quartier fut édifié durant les années 60-70, palliant à la crise du logement. Mais le nom fait partie de la belle série des “Aue” (voir “Des noms de quartiers”), orthographié anciennement Elz Aue. Aaaah nous arrivons enfin dans des eaux troubles, où les origines se devinent plus qu’autre chose. Sans doute qu’ “Elz” était une déformation de “Ill”, rivière qui borde ces plaines inondables (certains en parlent en tout cas pour “Elsass”, alsacien pour Alsace). Ce qui nous donnerait : la prairie de l’Ill.

 

Abords de l’Ill – Montagne Verte

La Montagne Verte

Ne nous attardons pas, et remontons vers les quartiers plus septentrionaux. Faisant le lien entre trois quartiers, la Montagne Verte est elle aussi un mystère. Certains pensent que le Grüeneberri (Als.) viendrait de la Tour Verte (Als. Grüne Warte) qui surplombait la zone, et de son auberge attenante très prisée ajoutée en 1558. D’autres iraient jusqu’à parler d’une illusion d’optique ; à l’époque en arrivant du sud, les verts peupliers au bord des eaux auraient donné l’impression d’une éminence verdoyante, alors que le quartier est tout à fait plat ! Ou même les deux, tout simplement.

 

Koenigshoffen

Passant la Bruche et son canal nous mettons les pieds dans une des plus anciennes localités autour de Strasbourg : Koenigshoffen et sa Route des Romains, route qui porte excellemment son nom. Voyons voir de plus près. Koenigshoffen est littéralement la cour (Hof) du Roi (Koenig). Mais lequel ? Vous aurez déjà entendu parler de Sainte Odile, et bien son frère, le duc Adalbert d’Alsace se fit installer une villa au bord de la via romaine toujours existante, donnant nom à la localité !

 

Hautepierre

Et derrière les anciennes voies et ruines romaines se dégage la vue sur Hautepierre, quartier récent lui aussi. Avant la fin des années 60, le quartier n’était encore que prés et champs. Et, lorsqu’il fallut trouver un nom à tout un énorme assemblage d’immeubles sortant du sol, un lieu-dit appelé Hohenstein fut littéralement traduit en Hautepierre. Encore une fois les spéculations sont de mise, serait-ce rattaché à la famille Hohenstein d’Alsace, qui ne semblait pourtant pas avoir de terres si proches de Strasbourg, ou tout simplement un gros caillou, résidu d’un autre temps géologique?

 

Porte de Cronenbourg

Cronenbourg

Sur ces interrogations, nous revenons vers un quartier dont le nom s’est taillé via la bière une réputation internationale, je parle bien évidemment de Cronenbourg. C’est la porte de Strasbourg fin Moyen Âge qui semble avoir prise la première le nom d’un château plus lointain, pour finalement s’étendre sur tout le quartier juste au-delà de celle-ci. Littéralement il s’agit du village (-bourg) de la couronne (Kron), donné au départ à cette forteresse par l’empereur Frédéric II de Hohenstaufen qui le fonda sur ses terres il y a de ça bien des siècles….

Voici la fin de notre petite visite guidée au ponant de Strasbourg, n’hésitez donc pas à venir en discuter pendant nos Free Tours, rajoutez vos propres suppositions ou informations dans les commentaires, venez partager notre amour pour cette vieille Dame qu’est Strasbourg !